Raphaëlle Levy et Blandine Olivier, deux artistes plasticiennes, étudiantes à l’UFR des Arts de l’UPJV -où elles ont pu pratiquer au côté de Stéphanie Smalbeen, artiste et maîtresse de conférence associée- sont invitées par Hélène Naty, céramiste et coordinatrice des expositions à réunir leurs œuvres. Un face à face entre deux univers plastiques très différents.

Le travail de dessin de Raphaëlle Levy, donne à voir une mémoire intime et transmise par plusieurs techniques artistiques allant de la linogravure, la broderie jusqu’au

« dessin- photographique». À partir d’une sélection de photographies de voyage prises par son père en Amérique du Sud durant les années 1970, Raphaëlle Levy manipule les formes. Ses dessins réinterprètent, traduisent, explorent selon leur propre langage artistique les formes des photographies. Ce processus de travail permet une appropriation du récit familiale, un retour sur les souvenirs légués en les inscrivant dans le présent. L’œuvre «Rebond 2», de 1,40 mètre de large et présentée lors de l’exposition, a nécessité un travail minutieux de broderie réalisée en partie par une brodeuse numérique à la Machinerie.

Blandine Olivier organise son travail autour de la question de la vanité contemporaine et explore le cycle de la vie. Ce cheminement d’un avant vers un après, elle l’a plusieurs fois mis en œuvre à travers la moisissure. Son travail sériel donne lieu à des expérimentations qui révèlent les œuvres par le hasard ou l’accident. Son observation quasi scientifique du passage de la vie à la mort, de l’anatomie des corps et des organismes vivants, lui permet d’en interroger les formes par le dessin et la sculpture qui nous plonge au cœur d’une esthétique de laboratoire.

Info club Sandwich 07/01/20Interview Radio Campus Amiens
00:00 / 20:00